Alors que les gouvernements et les opérateurs s’apprêtent à déployer la 5G aux quatre coins du monde d’ici 2019, une étude réalisée par le cabinet américain PwC a montré que la plupart des consommateurs refusent de payer plus cher pour bénéficier des avantages de cette technologie.

Les moins de 40 ans plus enclins à payer un surcoût

67%, c’est la part de consommateurs américains qui refusent de payer un abonnement plus cher à leur opérateur pour pouvoir bénéficier de la technologie 5G. Ce chiffre global, qui concerne aussi bien le fixe que le mobile, provient de la dernière étude sur la 5G réalisée par le cabinet américain d’analyse PwC.

Cette enquête a été menée auprès de 1000 consommateurs. « Si la 5G tient ses promesses, (seul) un tiers des consommateurs serait prêt à payer plus cher pour la technologie. 33% le feraient pour la 5G à la maison, et 31% pour le mobile », détaille PwC. L’enquête précise que les clients de moins de 40 ans sont les plus enclins à payer un surcoût (38% d’entre eux), comparés aux clients de plus de 40 ans (25% d’entre eux).

Une insatisfaction globale des clients pour leurs opérateurs

Plus encore, on apprend que ceux qui sont prêts à payer plus, le seraient de 5,06$ par mois pour le service 5G fixe, soit 4,46€/ mois ; et de 4,40$ par mois pour le service 5G mobile, soit 3,88€/ mois. Enfin, concernant les changements qu’ils seraient prêts à effectuer pour exploiter la 5G, 32% des interrogés déclarent être prêts à changer d’opérateur, 21% de marque d’appareils mobiles et 19% de système d’exploitation.

Comment expliquer ces chiffres relativement faibles? Selon le cabinet américain PwC, nombreux sont les consommateurs insatisfaits de leurs abonnements. Ils ne seraient donc pas enclins ni prêts à débourser plus auprès de leur opérateur. En France, les premières offres 5G sont prévues pour 2020. Et vous, seriez-vous prêt(e) chaque mois à dépenser plus pour accéder à la 5G?

 

 


Cet article vous a-t-il aidé ?
Ajouter un commentaire