Cette année, 4 millions de Français ont déjà changé d’opérateur mobile, un chiffre qui n’a jamais été aussi élevé depuis 2012, année de lancement de Free Mobile. Explications.

Du jamais vu depuis 2012

4 millions, c’est le nombre total d’abonnés qui ont changé cette année d’opérateur mobile, d’après les calculs réalisés par le journal, L’Express. Un chiffre en augmentation de 15% par rapport à l’année dernière. Et du jamais vu depuis 2012, année de lancement de Free Mobile.

Concrètement, les abonnés ne sont pas fidèles à un opérateur en particulier, et n’hésitent pas à en changer régulièrement. Ce bal incessant de va-et-vients se lit également dans les chiffres : au second trimestre 2018, Free a perdu 200 000 abonnés, SFR en a gagné 210 000, Orange, 137 000 et Bouygues, 120 000.

La guerre incessante des opérateurs

Comment expliquer cette envie quasi compulsive de changer d’opérateurs de la part des abonnés? Pour trouver l’explication, rien ne sert d’aller bien loin. La faute est à la guerre incessante et agressive des prix, à la multiplication des offres promotionnelles et autres opérations flash.

D’autant plus que les offres mobiles sans engagement sont majoritaires depuis 2015. Elles représenteraient même deux tiers des forfaits mobiles, selon les chiffres de l’Arcep. Alors, avec autant de tentations et de simplicité pour changer d’opérateurs, pourquoi les abonnés se priveraient-ils?

Pourtant, les choses pourraient bien changer: le PDG de SFR, Alain Weill, a récemment indiqué que les prix des offres mobiles augmenteraient, notamment dans le but de permettre aux opérateurs de pouvoir investir en termes de 4G, et ainsi de mieux préparer l’arrivée de la 5G…


Cet article vous a-t-il aidé ?
Ajouter un commentaire