A Paris, les lignes de métro 1, 2, 6 et les RER C, B et D sont les mieux couverts en réseau mobile

Selon l'indice moyen, calculé d'après les données de l'Arcep de 2018 sur une échelle de 0 à 10, à Paris, les lignes les mieux couvertes pour passer des appels, envoyer des SMS et surfer sur Internet sont les lignes 1, 2 et 6.
A l'inverse, les lignes les moins bien couvertes sont les lignes 4, 3 et 7b.

A Paris, les RER les mieux couverts pour passer des appels, envoyer des SMS et surfer sur Internet sont les RER C, B et D.
A l'inverse, les RER les moins bien couverts sont les RER E et A.

Orange présente le meilleur indice de performance mobile dans les transports publics à Paris

# Opérateur Score global
1 6.69
2 6.30
3 6.07
4 4.76

Comme vu précédemment, selon l'indice global de performance de Zone5G, c'est Orange qui présente la meilleure note à Paris. A l'inverse, Free Mobile a la moins bonne note.
Pour la couverture web c'est Orange qui offre la meilleure connexion mobile Internet à Paris, toutes lignes confondues, avec une vitesse de chargement d'une page web de 4,63 secondes et 61,13% des pages web chargées avec succès.
Concernant la qualité des appels, ​Bouygues Telecom occupe le premier rang du classement, affichant la plus grande part d'appels réussis qui s'élève à ​76,07%​.
Bouygues Telecom est le plus rapide en envoi de SMS avec des SMS reçus en moyenne en ​6,54 secondes. Pour cet opérateur, ​​86,46%​ de SMS sont reçus en moins de 10 secondes. Et ​​7,4​% de SMS ne parviennent pas à être envoyés.

Dans le métro à Paris, le déploiement complet de la 4G prévu pour fin 2019

D'après les informations de la RATP, les réseaux 3G/4G devraient être déployés sur l'ensemble du métro à Paris d'ici la fin 2019. Le métro parisien est l'un des plus anciens et des plus maillés au monde. Le déploiement fait ainsi face à plusieurs difficultés importantes, dont : l'exiguïté des locaux techniques, où l'espace est rare ; les mesures de précaution notamment liées à la chaleur dégagée par les équipements ; l'obligation de mener les travaux de nuit. Pour tenir ce calendrier, la RATP est en lien étroit avec les opérateurs et l'Arcep. Les opérateurs ont choisi de mutualiser leurs équipements (câbles et antennes) dans les sous-sol parisiens, ce qui à terme, doit permettre d'accélérer les chantiers.