Alors qu’en 2018, la majorité des Français possède un smartphone, seuls 61% d’entre eux ont accès à la 4G, d’après une enquête commandée par le gouvernement.

En 2018, seuls six Français détenteurs d’un téléphone portable sur dix (61%) ont accès à la 4G, selon le dernier Baromètre du numérique 2018, publié le 3 décembre 2018. Commandée par le Secrétariat d’Etat au numérique, cette étude a été réalisée par le Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (Crédoc).

Une fracture géographique subsistante 

Il apparait toujours que le réseau 4G n'est pas uniforme sur le territoire, les régions rurales étant les moins bien desservies par cette technologie. Si 74% des Parisiens ont accès à la 4G, seuls 51% des habitants des communes de moins de 2 000 habitants y accèdent ; ce taux est de 53% pour les communes comptant entre 2 000 et 20 000 habitants. 

De manière globale, un abonné sur trois rencontre encore des difficultés à passer des appels ou à envoyer des SMS depuis son téléphone. Pour 16% de la population française, ces problèmes sont même récurrents. Et là encore, le phénomène touche plus les communes rurales qu'urbaines selon le dernier Baromètre du numérique. 

Des difficultés d’utilisation qui persistent  

Alors que ces inégalités entre territoires urbains et territoires ruraux perdurent, le besoin d’Internet, lui, augmente : 65% des personnes interrogées affirment utiliser la 4G pour mener à bien leurs démarches administratives, 61% pour réaliser leurs achats et 50% pour contrôler leur état de santé. 

Des difficultés d’utilisation subsistent également : 42% des adultes demandent de l’aider pour utiliser les outils informatiques et numériques. Et ils sont 18% à tout simplement abandonner, face aux difficultés d’usage. Ces résultats proviennent d’une enquête réalisée par le Crédoc en juin 2018 autres de 2 214 personnes de 12 ans et plus, considérées comme étant représentatives de la population française.

 


Recommanderiez-vous cet article ?
Ajouter un commentaire