C’est une première mondiale ! L’entreprise américaine vient de recevoir l’autorisation de tester le réseau mobile 5G à ondes millimétriques aux Etats-Unis.

La société qui gère les télécommunications aux Etats-Unis, la Federal Communications Commission, vient d’autoriser officiellement la firme Apple à démarrer les tests de sa « mega » 5G à proximité de ses bureaux, situés à Milpitas en Californie. Le géant avait déposé une demande de licence d’expérimentation en mai 2017.

Pour Apple, l’objectif est clair. Il s’agit de développer des antennes 5G spécifiques qui pourront être intégrées sur les futurs iPhone et iPad. En effet, si certains opérateurs ont déjà commercialisé la 5G, Apple souhaite aller plus loin en utilisant la technologie de l’onde millimétrique, encore plus performante.

100 fois plus rapide que la 4G

Cette technologie permet notamment de réduire considérablement les délais de transmission dans les communications et d’augmenter fortement le débit par rapport à la technologie 5G actuellement déployée par certains constructeurs de smartphones.

Avec cette autorisation comme sésame, Apple rejoint le club très fermé des compagnies qui testent actuellement la 5G telles que Google et Facebook, ainsi que les principaux opérateurs de téléphonie mobile mondiaux comme Bouygues Telecom et Orange.

Grâce au réseau mobile 5G "traditionnel", 100 fois plus rapide que la 4G, les utilisateurs auront la possibilité de télécharger des fichiers à une vitesse de 10 Gbit/s contre 100 Mo/s avec la 4G. Une avancée historique qui devrait être déployée aux Etats-Unis, comme en France, d’ici 2020.