Dans une carte consultable en ligne et gratuitement par tous, le gendarme des télécoms, l’Arcep, a recensé tous les tests 5G réalisés en ce moment en France. 

Dans le cadre de son guichet « pilotes 5G », lancé début 2018, l’Arcep (Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes) offre « la possibilité à l’ensemble des acteurs, opérateurs, industriels et start-up d’anticiper l’arrivée de la 5G, en la testant en conditions réelles via des autorisations d’utilisation de fréquences dans les bandes pressenties pour la 5G et à titre provisoire ».

9 usages, 18 villes et 25 tests déjà recensés

Depuis le 21 décembre 2018, l’ensemble de ces expérimentions sont ainsi regroupées sur une seule et même carte, et un tableau de bord actualisé, tous deux disponibles depuis le site de l’Arcep. Le tableau de bord présente les expérimentations en cours ou achevées sous forme de fiches par cas d’usages et par localisation. Au 27 décembre 2018, 25 tests avaient ainsi été référencés.

Les essais sont classés selon 9 usages différents : mobilité connectée, IoT, ville intelligente, télé-médecine, vidéo UHD, jeu vidéo, expérimentations techniques, industrie du futur et réalité virtuelle. Les deux derniers secteurs cités sont ceux qui regroupent le plus de tests, soit 10 chacun. Toutes ces expérimentations ont lieu dans 18 villes de France. Après Paris, le plus grand nombre de tests se déroulent dans les villes suivantes : Nozay (Essonne), Velizy (Yvelines), Lyon et Linas (Essonne).

Free Mobile hors guichet « pilotes 5G »

Le panorama déployé par l’Arcep permet également de mettre en lumière un point particulier : l’opérateur Free Mobile ne participe à aucune expérimentation. Xavier Niel, le fondateur d’Iliad, avait commenté en juin 2018 que « comme tout le monde, on veut le faire mais le sujet, c’est d’avoir le spectre et les fréquences nécessaires ».

Notons cependant que plus de 90% des sites de Free Mobile dans les zones denses sont raccordés en fibre, une stratégie de raccordement quasi-systématique en FTTH constituant un "élément essentiel pour le lancement" de ses offres 5G, a fait savoir l’opérateur. Free se place donc dans les starting-blocks dans les grandes agglomérations, bien qu’il ne participe pas au guichet « pilotes 5G » de l’Arcep.

 


Recommanderiez-vous cet article ?
Ajouter un commentaire