Au niveau européen mais aussi mondial, la France continue d’accuser un retard en termes de couverture 4G et de vitesse moyenne de connexion. Une situation préoccupante mise en lumière par le dernier rapport du cabinet OpenSignal. Décryptage, chiffres à l’appui.

Des progrès sont encore à réaliser en termes de déploiement 4G en France. C’est ce qu’affirme le cabinet OpenSignal, spécialisé dans la mesure des performances des réseaux mobiles, dans son dernier rapport publié en février 2018. Et ce malgré, un investissement record de près de 10 milliards d’euros réalisés en 2018 par les quatre principaux opérateurs.

Des progrès à réaliser en termes de couverture

En termes de couverture, selon OpenSignal, entre octobre et décembre 2017, les Français pouvaient ainsi accéder 68,31% du temps à la 4G, se classant ainsi à la 66ème place sur 88 du classement mondial et à la 29ème place sur 36 au classement européen, juste derrière les pays nordiques, le Royaume-Uni et de nombreux pays de l’Europe de l’Est. 

Dans le monde, seuls cinq pays dépassent aujourd’hui les 90% d’accessibilité dans le temps. La Corée du Sud occupe la première place du classement avec un taux de couverture de 97,49%, suivie par le Japon, la Norvège, Hongkong et les Etats-Unis. 

Mais aussi en termes de vitesse de connexion

En termes de vitesse de connexion, la France pâtit également d’un retard conséquent. Entre juillet et octobre 2017, la France avait une vitesse de connexion moyenne de 22,66 Mbps aux réseaux LTE et de 25,09 Mbps entre octobre et décembre 2017, se classant ainsi à la 36ème position sur 88 du classement mondial et 26ème sur 36 du classement européen.

Si les résultats sont meilleurs que ceux concernant la couverture 4G, la France reste encore loin derrière ses voisins. Singapour, se place premier du classement, avec un débit de 44,31 Mbps. Suivent ensuite notamment la Norvège, avec 42,2 Mbps, les Pays-Bas ou encore la Hongrie. 

Une chose est sûre donc: Orange, Free (Iliad), Bouygues Telecom et SFR ont encore des efforts à fournir en termes de déploiement de la 4G et du très haut débit en France.

Pour réaliser cette enquête, l’équipe d’OpenSignal s’est appuyée sur les données de 200 opérateurs dans 88 pays et sur plus de 58 milliards de mesures provenant de près de 5 millions d’appareils de test. Ces données ont été récoltées entre le 1er octobre et le 29 décembre 2017.

 


Cet article vous a-t-il aidé ?
Ajouter un commentaire